logo-redison
separateur vertical
separateur vertical
separateur vertical

Livraison gratuite

separateur vertical

Des produits innovants

separateur vertical

Des musiciens à ton écoute

John Bonham, batteur de Led zeppelin, redison.com

John Bonham, un modèle créateur

Le batteur John Henry Bonham (31 mai 1948 – 25 septembre 1980), dit “Bonzo”, était l’un des batteurs les plus importants et les plus influents des années 1960 et 1970.

Membre du groupe de rock Led Zeppelin, il a également été une véritable superstar pendant la dernière décennie de sa vie et, avec Ringo Starr des Beatles, Charlie Watts des Rolling Stones, Keith Moon des Who et Ginger Baker, il est considéré comme l’un des plus grands batteurs de rock de tous les temps.
Aujourd’hui encore, il demeure une source d’inspiration pour les générations de batteurs pour sa technique, sa puissance et son groove.

Les premières années de John Bonham

John Henry Bonham est né le 31 mai 1948 à Redditch, Worcestershire, dans les Midlands d’Angleterre.
Il est l’aîné de trois enfants de Joan Isobel Sargent et John Henry Bonham.
La famille Bonham vit dans une petite maison à la périphérie de Redditch à Hunt End. John, son père et son grand-père partagent tous le nom de John Henry Bonham, mais le père de Bonzo est connu sous le nom de Jack. Jack est menuisier et participe à la gestion de l’entreprise familiale créée par son père : JH Bonham & Son, une société de construction. La mère de John, Joan, dirige une boutique de marchands de journaux locaux.

Dès son plus jeune âge, il est sensible au rythme et son attrait pour la batterie devient vite une évidence. À l’âge de cinq ans, il transforme des objets ménagers pratiques, qui traînent, en instruments de percussion sur lesquels il peut taper. Il construit sa première batterie avec des récipients, des casseroles, des poêles de cuisine et une boîte à café circulaire qu’il bat avec des couteaux et des fourchettes, ce qui produit un son semblable à celui d’une caisse claire.

À l’âge de dix ans, Joan lui offre son premier véritable équipement de batterie : une caisse claire. Bien que l’achat d’une batterie pour un adolescent puisse être une décision alarmante pour tout parent, les parents de John savent que leur jeune fils a une véritable passion pour l’apprentissage de l’instrument. John reçoit son premier kit de batterie complet d’occasion, que son père lui offre, à l’âge de 15 ans.

John se rappelle d’ailleurs plus tard :

C’était presque préhistorique… C’était surtout de la rouille.

Les premières influences de la batterie

John Bonham se lie d’amitié avec un autre batteur qui vit à proximité, Garry Allcock, qui a peut-être une certaine influence sur le jeu de batterie de John.
Garry a quelques années de plus que John et a déjà joué avec des orchestres, il affectionne particulièrement les big-bands et le jazz.

Je ne lui ai jamais donné de cours en tant que tel – je ne lui ai pas du tout enseigné – mais nous nous asseyions dans la salle de devant avec des bâtons et un tapis d’entraînement et je lui montrais quelques trucs. C’était juste une affaire de : connais-tu celui-ci ? Je me souviens qu’il jouait sur l’une de mes caisses claires et que je disais : “Pour l’amour de Dieu, John, tiens bon !”
Je pensais qu’il allait frapper à travers tellement il frappait fort. – Gary Allcock

Comme beaucoup d’aspirants batteurs de sa génération, la conscience musicale de Bonham transcende le rock & roll – ses idoles sont des icônes de la batterie de jazz américain comme Gene Krupa, Buddy Rich (dont les carrières remontent aux années 1930), ou encore Art Blakey, Max Roach et Louis Bellson.

La période pré Led Zeppelin de John Bonham

Bonham passe la majeure partie de sa jeunesse à Birmingham, en Angleterre, quitte l’école au milieu de l’adolescence, vers 1964, et travaille pendant un certain temps pour l’entreprise de construction de son père.
À 16 ans, il intègre son premier groupe semi-professionnel Terry Web & the Spiders. Le groupe se distingue pour ses tenues composées de vestes violettes faites de revers en velours dans le style des Teddy Boys.

Par la suite, il travaille avec une multitude de groupes, principalement basés à Birmingham, notamment Les Blue Stars et Les Senators. C’est d’ailleurs avec Les Senators que John Bonham fait son premier enregistrement en studio avec une chanson pop “She’s A Mod”, qui connait un certain succès.

Dès cette époque, Bonham est déjà un joueur extrêmement puissant, et dans les Midlands sa réputation d’être l’un des batteurs les plus bruyants de la musique est grandissante.
En 1965, il forme son propre groupe, A Way of Life, en tandem avec le bassiste Dave Pegg, qui deviendra plus tard un membre clé de Fairport Convention et de Jethro Tull.

La même année il épouse Pat Phillips qu’il a rencontré lors d’un concert qu’il a joué à Kidderminster quand il a 16 ans. Le couple accueille leur premier enfant : Jason Bonham

Cependant, il quitte le groupe, A Way of Life, seulement après quelques mois et rejoint un groupe de blues appelé Crawling King Snakes, dont le chanteur s’appelle Robert Plant.
Les deux hommes deviennent amis, et Plant est un grand admirateur du jeu de Bonham.

Bonham devient l’un des batteurs, non signé, le plus demandé d’Angleterre. Après un bref retour au groupe A Way of Life, il retourne travailler avec Plant, cette fois dans un nouveau groupe appelé Band of Joy, dont l’histoire comprend une série de concerts en première partie du chanteur folk/blues américain Tim Rose et une série de démos qui ne leur permettent pas d’obtenir un contrat.

Le groupe se sépare, mais lorsque Rose retourne en Angleterre pour une autre tournée quelques mois plus tard, il invite Bonham à jouer dans son groupe.
En même temps, le guitariste Jimmy Page, un session man de longue date qui joue avec les Yardbirds depuis près de deux ans, est en train de monter un nouveau groupe sur les cendres de ce dernier. Page est déterminé à porter cette nouvelle aventure musicale au niveau suivant et bien au-delà.

Au début de 1968, John Bonham se forge la solide réputation d’être l’un des meilleurs batteurs parmi les musiciens et les groupes de la région de Redditch.
Le jeu de batterie de John, qui combine à la fois par puissance, endurance, technique et présence sur scène, se distingue rapidement.
Néanmoins, il devient également connu pour sa manière de jouer comme le « tonnerre », cassant de nombreuses têtes de batterie. Dans de nombreux lieux, ils mettent en place une limite de volume qui coupe l’alimentation dès que le son dépasse le seuil défini. Bonham dépasse souvent ces limites de volume, coupant le courant, ce qui lui vaut d’être interdit de jouer à nouveau dans de nombreuses salles.

John Bonham et la naissance du groupe de Led Zeppelin

À la fin de 1965, John rencontre Robert Plant lorsqu’il rejoint The Crawling King Snakes (Robert est le chanteur principal) entre ses deux périodes de jeu avec A Way Of Life.
Plant, né quelques mois seulement après John (20 août 1948), est jeune et déterminé à “réussir” dans un groupe à succès.

Pendant ce temps, Jimmy Page joue de la guitare solo avec le groupe à succès The Yardbirds qu’il a rejoint en 1966. Les Yardbirds sont en tournée en Amérique et sont dirigés par Peter Grant.
Après avoir quitté  The Yardbirds, Jimmy décide de monter un nouveau groupe avec l’expertise de Peter Grant, dans le but de signer avec une grande maison de disques. Le talentueux bassiste John Paul Jones entend parler du nouveau groupe de Jimmy et lui demande de le rejoindre.
Dès lors, Robert Plant est recommandé à Jimmy comme chanteur potentiel pour son nouveau projet musical. Jimmy Page suit cette recommandation, trouvant que Robert Plant est la bonne personne pour le groupe, tant sur le plan artistique que personnel. C’est alors Robert Plant qui suggère d’inclure le batteur de son ancien groupe John Bonham.

À cette époque, John est en tournée au Royaume-Uni avec le chanteur folk américain Tim Rose, et gagne bien sa vie.
Jimmy Page et le manager Peter Grant se rendent au concert de Tim Rose qui a lieu dans un club de Hampstead, au nord de Londres, en juillet 1968 afin de voir le jeu de batterie de Bonham. Impressionné par le set de Bonham, Jimmy l’invite à rejoindre le groupe.

Cependant, à peu près en même temps, Boham reçoit également d’autres offres d’artistes réputés tels que Joe Cocker et Chris Farlowe, qui sont en mesure de lui offrir des perspectives plus lucratives financièrement.
Plant et Grant bombardent Bonham de télégrammes afin de le persuader (huit de Plant et quarante de Grant) envoyés dans son pub local préféré : « Three Men in a Boat » à Walsall. Bonham décide finalement d’accepter l’offre de Grant.

John Bonham et les Années Led Zeppelin

Le Groupe Led Zeppelin, redison.com

Le quatuor est en place en septembre 1968. Le groupe nouvellement formé utilise temporairement le nom : The New Yardbirds pour respecter les engagements pris par The Yardbirds précédemment, qui comprennent une tournée en Scandinavie. Cette dernière est effectuée le 17 septembre 1968.

Un mois plus tard, le groupe, désormais dénommé Led Zeppelin, est déjà en studio pour enregistrer son premier album éponyme. Le manager, Peter Grant, obtient l’un des rares contrats d’enregistrement décents de l’histoire du rock and roll.
Il négocie avec Atlanta Records une avance sans précédent de 200 000 dollars, ainsi que des honoraires élevés pour les concerts du groupe, tout en veillant à ce que le groupe conserve sa liberté créative et financière.

 

Led Zeppelin enregistre sept autres albums studio, dont la plupart sont enregistrés dans divers studios en Grande-Bretagne, en Europe et aux États-Unis.
En 1970, le groupe enregistre en grande partie à l’aide d’installations d’enregistrement mobiles dans le manoir Hampshire à Headly Grange.

L’une des caractéristiques les plus reconnaissables de la musique de Led Zeppelin est leur son large et dense dirigé par la section rythmique puissante et serrée de Bonham and Jones.
Les techniques de production et d’enregistrement de Page jouent un rôle important dans la capture du son de John. Par exemple, l’effet d’écho de la batterie obtenu dans la chanson “When the Levee Breaks” de “Led Zeppelin IV” est né d’une idée d’enregistrement de Jimmy.
Il enregistre John jouant de sa batterie au bas d’un escalier à Headly Grange à l’aide de deux microphones Beyerdynamic M160 placés en haut de l’escalier, ce qui créé cet effet de son distinctement imposant.

Deux mois après avoir enregistré “Led Zeppelin”, le groupe part pour sa première tournée en Amérique en décembre 1968. Bonham se lie d’amitié avec Carmine Appice, le batteur de Vanilla Fudge (dont Led Zeppelin assure la première partie).
Carmine lui présente les batteries Ludwig qu’il utilise lui-même. John aime immédiatement le “gros” son et riche créé par ces batteries. Dès lors, il jouera exclusivement sur des batteries Ludwig pour le reste de sa carrière.
Le groupe Led Zeppelin en tournée, redison.com
Ci-dessus (de gauche à droite) : John Paul Jones, John Bonham, Jimmy Page et Robert Plant.
 

Le groupe Led Zeppelin effectue de nombreuses tournées, donnant des centaines de concerts dans le monde entier de décembre 1968 à juillet 1980, dont onze tournées aux États-Unis, quatre en Europe, deux au Japon et une en Asie du Sud (Australasie).

Entre ces tournées, John retourne en Angleterre pour assister à la naissance de son deuxième enfant avec Pat. Zoé Bonham est née en 1975.

Pendant les concerts de Led Zeppelin, John Bonham joue son célèbre solo de batterie « Moby Dick » qui dure parfois jusqu’à trente minutes. Mettant en valeur la vaste créativité et l’incroyable endurance physique de Bonham, le solo est structuré de manière à inclure une improvisation totale, malgré des notes fixes et une finale.

Le titre “Moby Dick” est un hommage à la grande baleine blanche du roman éponyme d’Herman Melville. Le solo de batterie est nommé pour la première fois par ce titre lorsqu’il est apparu comme l’avant-dernier morceau de l’album “Led Zeppelin II”, sorti en octobre 1969.
Avant cet album, le solo est connu sous le nom de “Pat’s Delight”. La version de “Moby Dick” qui figure sur l’album est en fait un amalgame de différents clips de batterie que Jimmy Page avait enregistrés de John en studio. Ces clips sont rassemblés et montés en un “solo” de batterie continu, plus tard par Page.

Tout le monde n’aime pas ou ne comprend pas un solo de batterie. J’aime donc introduire des effets et des sons pour maintenir leur intérêt – comme le ‘phasing’ sur la timbale à pédale. J’essaie de jouer quelque chose de différent chaque soir, mais le plan de base est le même : des baguettes aux mains, et la montée en puissance finale. Je joue généralement pendant 20 minutes, et le plus long que j’ai fait était un peu moins de 30 minutes. C’est long, mais quand je joue, ça semble passer très vite.
– John Bonham

L’instrumentation de Bonham pour les spectacles en direct est unique et innovante. À partir de 1969, il augmente le nombre d’instruments de percussion périphériques joués sur scène : congas, timbales orchestrales, et enfin un gong symphonique avec lequel il enflamme la fin des concerts.

Sa performance « Kashmir » lors du concert qui a lieu à Dallas au Texas en Avril 1977 lui vaut le titre de premier batteur à utiliser des synthétiseurs de batterie électroniques par le Dallas Times Herald.

John et sa famille vivent dans leur propriété de campagne appelée Old Hyde Farm, dans le Worcestershire. La réussite financière de John Bonham lui permet de s’adonner à sa passion de toujours : les voitures et les motos anciennes. À la fin des années 70, il a d’ailleurs acquis 21 voitures anciennes qu’il entrepose à la ferme Old Hyde.

Certaines de ces voitures apparaissent d’ailleurs dans les séquences de rêve de John Bonham dans le film de Led Zeppelin “The Song Remains The Same” sorti en 1976.
Il est également propriétaire du pub “The Plough” dans le village voisin de Shenstone, qu’il prévoit de transformer afin de pouvoir conduire ses voitures et ses motos juste derrière le bar.

Décès de John Bonham

En septembre 1980, les quatre membres de Led Zeppelin commencent à répéter en vue de leur première tournée en Amérique du Nord depuis 1977, dont le coup d’envoi est prévu le 17 octobre à Montréal, au Canada. Les répétitions ont lieu près de la maison de Jimmy Page à Windsor, où le groupe est hébergé.
C’est là que John Paul Jones et Benje LeFevre (le road manager de Led Zeppelin) découvrent le corps de Bonham, au matin du 25 septembre. Bonham est mort tragiquement dans son lit pendant son sommeil, à seulement 32 ans.

Découvrir d'autres articles

On garde le contact !

Envie de connaître avant tout le monde les nouveautés Redison ?
Inscris-toi gratuitement à notre newsletter et profite en avant-première des nouvelles sorties, des infos exclusives et des promos sur nos produits.

Application Wegroove

La nouvelle appli addictive pour jouer de la batterie avec ton smartphone et répéter tes morceaux préférés en toute simplicité !